L’incendie Mohammed Dib

700.00 DA

Dans les montagnes apparemment paisibles de la région de Tlemcen, l’incendie fait des ravages, dans les gourbis agricoles et dans le cœur des hommes. En vacances dans sa famille, le petit Omar, effaré, assiste à cet embrasement. Les fellahs s’insurgent, se révoltent et décrètent la grève pour protester contre leur condition misérable. Pour les colons, ils deviennent des  » incendiaires  » tout désignés. Les arrestations commencent…

À Bni Boublen, minuscule village perché dans les montagnes, la vie suit le rythme des saisons. Dans la plaine, s’étendent les immenses domaines des colons. Omar, le jeune héros de La Grande Maison, s’initie à cette vie rustique grâce à Comandar, sorte de Dieu Pan. L’enfant apprendra que les hommes ne sont pas heureux.

Les fellahs se réunissent, parlent, s’insurgent contre leur condition misérable et décident de faire grève. Le pays est en effervescence. Une nuit, le feu prend à des gourbis d’ouvriers agricoles. Les grévistes sont accusés d’être des « incendiaires ».

Les meneurs sont arrêtés… Mohammed Dib porte un témoignage sur la détresse de la paysannerie arabe, sans oublier qu’il est un écrivain pour qui les mots comptent et gardent le sens d’une liberté que nul ne peut confondre.

Catégorie :

Avis des clients

Il n'y a pas encore de commentaires.

Soyez le premier à donner votre avis sur « L’incendie Mohammed Dib »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *